Comprendre le béton armé


estimation dalle bétonSi vous voulez comprendre les forces qui influent sur le béton - force de compression et force de traction - cette vidéo vous montre en détail les différents jeux que peut subir une dalle de béton, ainsi que les solutions (réaliser du béton armé, grâce à un plan de ferraillage adéquat) adaptées. Technique, c'est néanmoins une vidéo claire et instructive pour comprendre les enjeux de résistance d'une dalle.

Les questions abordées :

Le bétonqui semble a priori si inerte  – subit malgré tout – des forces liées à son environnement où à la manière dont il est placé. La nature même du béton lui confère une bonne résistance à la compression – mais n’est pas suffisante à elle seule pour résister à la traction. Et – dans le cas des dalles qui pourraient être soumises à des forces de tractions, il faut y appliquer un ferraillage adapté pour en faire une dalle de béton armé.

Comprendre les points faibles pour savoir comment renforcer la structure :

Le premier chapitre présenté dans la vidéo est particulièrement explicite – montrant une dalle suspendue, et sa déformation. Et le message important qui apparaît immédiatement est que la déformation de la dalle en son centre, n’est pas due à la charge ou la force qu’on applique au centre, mais à la faiblesse des extrémités de la dalle en béton.

En effet – du fait de la bonne résistance naturelle à la compression, la dalle est en réalité déformée par la force de traction qui tire sur les extrémités qui ne sont pas encore ferraillées.

Comprendre cela et bien identifier les zones de traction permet de savoir où est-ce qu’il faut placer les aciers pour renforcer la structure pour en faire une dalle de béton armé efficace.

Aciers porteurs, de répartition et chapeaux

La vidéo distingue les aciers porteurs des aciers de répartition et des chapeaux. L’association des deux premiers types d’aciers forment une nappe – que l’on peut trouver toute faite sous forme de treillis soudé. Les porteurs sont utilisés dans les sections les plus courtes – pour en faire un lit inférieur et sont ceux qui vont résister à la traction, alors que les aciers de répartition sont placés perpendiculairement et dans les dimensions les plus longues. On appelle cela le deuxième lit inférieur.
Des aciers chapeaux sont en applomb du lit inférieur. Des écarteurs de nappe permettent de tenir le chapeau à l’horizontal – et ne pas être déformé par le poids du béton. La hauteur des écarteurs est définie par l’épaisseur des lits d’acier et de l’enrobage (voir ci dessous).

Les conseils pour bien prévoir l’emplacement du treillis soudé sont :

  • L’enrobage des aciers est de 2 centimètres minimum jusqu’à 5 pour des dalles en extérieur.
  • D’un treillis soudé à l’autre – tenir compte d’un recouvrement de 2 mailles.
  • Pensez à la continuité du chaînage et utilisez – si besoin, des aciers en équerre ou des barres filantes qui feront le lien entre les différents éléments de la dalle.
  • Retirez toutes les chutes d’acier – sachez qu’il pourront créer des tâches de rouille ultérieurement sur les murs ou l’extérieur de la dalle de béton.

Actualité classée sous :

Sujet rangé avec les mots clés :,

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)